CNCM : le dialogue permanent au cœur de la gestion

Aussitôt après sa prise de service, le 11 juillet 2022, le Directeur Général Fousseyni MAIGA a rencontré le syndicat du Centre National de la Cinématographie du Mali pour s’enquérir des conditions de vie et de travail du personnel. La préoccupation majeure posée par le syndicat a porté sur la relecture des contrats du personnel contractuel et la relance de la production cinématographique. D’autres préoccupations, en lien avec la vétusté des équipements et la gestion du centre, ont été posées par le syndicat. Le Directeur Général a pris note des différentes doléances et s’est engagé à apporter des réponses concrètes aux doléances légitimes du personnel.   

Aussi, le Directeur Général a profité de l’occasion pour décliner les missions à lui confiées par la hiérarchie, les nouvelles orientations stratégiques du centre et ses attentes vis-à-vis de l’ensemble du personnel, à savoir le dialogue, le professionnalisme, la solidarité et la sincérité dans les relations.

Le même exercice d’écoute et de dialogue a été initié le 20 juillet 2022 avec l’ensemble du personnel, à travers une assemblée générale d’informations. Les travailleurs, à l’unanimité, ont apprécié la démarche inclusive du nouveau Directeur Général et se sont engagés à l’accompagner dans son ambition de faire du CNCM, un puissant outil de transformation sociale et économique.

Share this content:

Leave a Reply