CNCM : Plus de 100% d’augmentation sur la masse salariale

A l’issue de la 29ème session ordinaire du Conseil d’Administration (CA) du CNCM, tenue le 29 mars 2022, les administrateurs ont vivement recommandé la relecture des contrats des agents contractuels en service au CNCM. La même doléance a été posée par le comité syndical à la prise de service du nouveau Directeur général et présentée comme la principale préoccupation des travailleurs depuis des années. 

En vue de matérialiser la recommandation du Conseil d’Administration et d’apaiser le climat social au sein du service, la Direction Générale du CNCM a lancé un processus de relecture des contrats à travers la mise en place d’une commission spécialisée. Le comité syndical du CNCM et la Direction Régionale du Travail du district de Bamako ont été associés à cet exercice.

Il en est ressorti des conclusions de cette commission que plusieurs agents contractuels étaient payés en dessous du SMIG. Les droits des agents en question n’avaient pas été pris en compte, notamment en termes d’avancement. Aussi, des irrégularités administratives de forme et de fond ont été décelées dans tous les contrats précédents.

Ainsi, la commission a proposé de nouveaux contrats. Alignés sur les dispositions de la convention collective du commerce et du code de travail en vigueur, lesdits contrats prennent en compte les trois éléments suivants : l’ancienneté, les références académiques ; et la capitalisation des expériences acquises.

La relecture est sanctionnée par une hausse substantielle de plus de 100% de la masse salariale et des parts patronales à reverser. La mise en œuvre immédiate, à compter du mois d’août 2022, contribuera à la décrispation du climat social au CNCM et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents concernés.

Share this content:

Leave a Reply